Acide L-Polylactique Sculptra

Grâce à sa particularité d'être biocompatible, l'acide L-Polylactique aussi appelé vicryl est un composé entièrement biodégradable et donc résorbable. Ce polymère de synthèse est couramment utilisé depuis une vingtaine d'années dans la chirurgie pour la pose de fils résorbables.

Avec ses propriétés volumatrice non allergène, il permet de stimuler en profondeur la production de collagène. Cette production de collagène va permettre de combattre l'effet du vieillissement en restaurant les volumes perdus.

Présentation de Sculptra

Lorsqu'il fit son apparition en France en 1999, l'acide L-Polylactique était connu sous le nom de New Fill. Il s'agissait à l'époque de l'unique produit utilisé pour les lipoatrophies faciales pour les patients atteints du VIH et suivant un traitement antirétroviral. Ce produit a été l'objet de nombreuses études qui ont mis en avant son efficacité et sa sécurité.

Il faudra attendre 2004 avant de voir l'acide L-Polylactique obtenir l'indication pour les traitements esthétiques, dans le cadre de son effet volumateur restaurant les volumes perdus. Cette même année, New Fill recevra l'approbation de la FDA (l'agence gouvernementale américaine pour les produits alimentaires et médicamenteux).

En 2009 Sculptra suivra le même chemin, permettant ainsi aux médecins utilisant les injectables Sculptra de bénéficier de 14 ans de recul sur l'utilisation de ce type de produit.

Zones traitées par les injections de Sculptra

Les injections de Sculptra sont particulièrement indiquées dans les cas de corrections de volumes perdus suite au vieillissement de la peau. Ainsi il est possible de traiter rides, sillons et importantes pertes de volumes à l'aide des injections de Sculptra.

Principales zones impactées par le vieillissement : tempes, zones malaires, sillons nasogéniens, bajoues et joues peuvent être corrigées par Sculptra.

Déroulement d'une séance de Sculptra

Lorsque l'on traite un visage dans sa globalité, on ne s'attache plus seulement à la ride qui crée la dépression, mais on doit envisager le visage dans un plan en 3 dimensions.

 

Grâce à un effet volumateur sous contrôle, il est possible de réaliser une prise en charge globale du visage avec les injections Sculptra. Ainsi les personnes ayant constaté des pertes de volumes, mais qui souhaitent des résultats d'aspect naturel et aux effets progressifs et durables dans le temps, sont les patients idéaux pour les injectables Sculptra.


De part cette action progressive et durable, Sculptra permet une prise en charge discrète mais visible de la perte des volumes du visage. Les dépressions seront ainsi comblées en 1 mois, le produit disparaissant doucement en 30 mois, ses effets perdurant minimum 2 ans.

 

Généralement le protocole proposé est de 3 séances d’injections sur 4 semaines. Juste après l'injection, le volume injecté comble immédiatement la dépression, mais après la résorption de l'eau contenue dans l'injection, la dépression réapparaît légèrement. Mais, grâce à la stimulation du collagène induite par l’injection de Sculptra, les tissus conjonctifs se retendent progressivement. Les volumes sont restaurés et le visage retrouve l'harmonie qu'il avait perdue.

Suites liées aux injections de Sculptra

Pour maximiser les résultats et optimiser la diffusion du produit, il est nécessaire de masser la peau 2 fois par jour les 2 jours après la séance.

 

À l'instar de toutes injections, de petits saignements, des douleurs légères, des rougeurs ainsi que des ecchymoses peuvent se manifester. Ces effets secondaires ne durent que quelques jours et disparaîtrons spontanément.

 

Il est important de ne pas exposer la peau au soleil ainsi qu'aux UV après l'injection, tant que les résultats ne seront pas optimisés. De même il convient de ne pas utiliser Sculptra dans les zones autour des yeux ou de la bouche, ainsi que sur le front ou les pattes d'oie. Ces rides étant mobiles, le Botox est la solution pour ce type de rides.

Les injections de Sculptra par le Dr Leva médecin esthétique à Toulon (83)