Les injections de toxine botulique

La toxine botulique constitue un apport majeur en médecine esthétique pour le traitement des rides d'expression. Plus communément appelée « Botox » la toxine botulique est utilisée depuis longtemps en médecine pour de nombreuses indications en particulier dans le domaine de l’ophtalmologie. En esthétique on l’utilise pour le traitement des rides générées par la mise en tension des muscles du visage.

Présentation de la toxine botulique

Le recours aux injections de toxine botulique est une pratique très répandue et totalement sûre.

L'utilisation de ce produit permet le rajeunissement du visage. Il est particulièrement efficace au niveau du regard et du front, grâce à la relaxation musculaire que la toxine botulique provoque.

Hormis un relissage à l'aspect naturel des rides, les sourcils seront relevés avec un effet identique à un lifting frontal, mais sans les cicatrices.

L'effet relaxant est obtenu par le blocage de la transmission nerveuse des petits muscles animant la peau. Ne se contractant plus, ces muscles arrêtent de creuser la peau, permettant le retour à une peau lisse.

 

Grâce au recul médical de l’usage de la toxine botulique depuis de nombreuses années, on sait qu’elle est sans danger. La dose maximum injectée est de 50 unités par séance. Or, pour provoquer le botulisme chez l'homme, il faudrait au moins 1000 fois cette dose, nous sommes donc très loin du risque de la toxine poison.

 

Par ailleurs, l’effet obtenu est très naturel en respectant ces faibles doses. Les visages figés n’existent qu’à cause d’une surcorrection inutile. Bien utilisée, la toxine botulique apaise et rajeunit un visage tout en lui laissant le naturel de ses expressions.

Zones traitées par la toxine botulique

Les zones traitées par les injections de toxine botulique sont celles des rides dites « mobiles », c’est-à-dire guidées par les muscles d’expression du visage, en particulier :

 

  • les rides du lion situées entre les sourcils,

  • les rides frontales,

  • les rides de la patte d'oie situées autour de l’œil et qui ont tendance à se marquer lorsque l’on sourit.

Déroulement d'une séance d'injection

La séance de toxine botulique se fait au cabinet du Docteur Leva après une consultation et un examen minutieux de votre visage. Les points d’injections sont repérés et marqués précisément après quelques exercices de froncement des expressions pour bien identifier les rides. Les injections sont réalisées à l’aide d’aiguilles fines. Elles sont peu douloureuses et ne nécessitent pas d’anesthésie.

 

Chaque flacon de toxine botulique utilisé en médecine esthétique contient 50 ml unités de toxine botulique. Classiquement, le protocole consiste à injecter à chaque point 0,1 ml de produit, soit 4 unités de toxine.

 

Au contraire de l’acide hyaluronique, après les injections, la zone traitée ne devra pas être massée pour conserver une bonne localisation du produit et éviter sa diffusion.

 

Le résultat n’est pas visible immédiatement après la séance car il faut 4 à 7 jours pour que la toxine botulique agisse sur les muscles.

 

L'efficacité du traitement se maintient pendant 4 à 6 mois. La toxine botulique étant un produit résorbable, il va se biodégrader lentement dans le corps.

 

Tout muscle non utilisé à tendance à s'atrophier, de cette façon, la répétition des séances va permettre d'obtenir des résultats stables jusqu'à 1 an.

Suites liées à une injection de toxine botulique

Il n'existe à ce jour aucun cas connu d'allergie à la toxine botulique. Un léger bleu peut se manifester aux points d'injections.

Précaution après injection

  • Eviter les activités sportives, le sauna ou le hammam, les bains ou les douches trop chaudes pendant 12 h.
  • Eviter d'avoir la tête en bas.
  • Ne pas masser, malaxer les zones traitées.

Risque

Il arrive dans des cas extrêmement rares que des patients éprouvent des difficultés à élever leur paupière supérieure, ou présentent un abaissement des sourcils. Ces désagréments se résorberont en quelques semaines.

Contre-indications

  • Femme enceinte ou allaitement.
  • Maladie musculaire (myasthénie) ou neuro dégénératives (sclérose en plaques).
  • Traitement antibiotiques par les aminosides (streptomycine, gentalline).
  • Prise d'aspirine, de traitement anti coagulant ou anti inflammatoire.
Injections de Botox par le Docteur Leva médecin esthétique à Toulon